MENU

16 mars 2017

Joyeux Holi! - ou le Festival Inspirant des Couleurs -

Chaque année, Holi est fêtée partout en Inde, du Nord au Sud, ainsi que par les communautés indiennes à l’étranger. Cette fête religieuse hindoue, qui marque la fin de l’hiver et le début du printemps, est célébrée au cours de la pleine lune du mois de Phâlguna (février-mars). Le jour de Holi, tout le monde se jette des poudres et de l’eau colorées dessus. En 2017, Holi a eu lieu le 13 mars.

Chaque année, Holi est fêtée partout en Inde, du Nord au Sud, ainsi que par les communautés indiennes à l’étranger. Cette fête religieuse hindoue, qui marque la fin de l’hiver et le début du printemps, est célébrée au cours de la pleine lune du mois de Phâlguna (février-mars). Le jour de Holi, tout le monde se jette des poudres et de l’eau colorées dessus. En 2017, Holi a eu lieu le 13 mars. 

Une profusion de couleurs! Quelle gaieté et quelle joie! C'est donc en parfaite harmonie que riches et pauvres, croyants et non-croyants se retrouvent pour voir la vie en Technicolor!! Quelle belle leçon de vie! Je suis émerveillée par toutes ces couleurs et la joie que cette fête inspire.  Vive la vie en couleurs!


L’origine de la fête

Comme de nombreuses célébrations en Inde, Holi tire son origine de la mythologie hindoue. La légende raconte que le roi Hiranyakashipu régnait en despote, semant le trouble autour de lui. Fier et arrogant, il exigeait que tout le monde se prosterne à ses pieds. Malheureusement pour lui, son propre fils Prahlad lui préférait le dieu Vishnull. 

Hiranyakashipu voulut alors se débarrasser de son fils. Il essaya plusieurs fois de le tuer mais en vain. Il demanda alors de l’aide à sa sœur Holika, qui avait le don particulier de ne pas craindre le feu. Le roi défia son fils de s’allonger dans les flammes avec sa tante. Prahlad accepta et triompha. Holika fut punie pour sa vanité tandis que Prahlad fut sauvé et récompensé par les dieux pour sa loyauté et sa dévotion. C’est de cette histoire que serait née Holi, symbole de la victoire du bien sur le mal, de la fertilité et de l’arrivée du printemps.

S’asperger de couleurs

Plusieurs jours avant Holi, les Indiens commencent à rassembler du bois pour allumer le grand feu dit Holika. La veille de la fête, d’immenses feux de joie sont allumés dans toutes les villes d’Inde. Ces feux, qui célèbrent la crémation de Holika, sœur du roi Hiranyakashipu, symbolisent la destruction du mal. Les braises sont ensuite récupérées par les habitants qui les ramènent chez eux et s’en servent pour allumer un nouveau feu. 

Le jour de festivités est appelé Dhuletti. C’est à ce moment que le festival des couleurs prend tout son sens. Pendant les jours qui précédent, chacun s’approvisionne en munitions chromatiques – ballons remplis d’eau colorée et poudre teintée appelée gulal. Le jour J, il faut être prêt à asperger ses amis, sa famille ou bien de parfaits inconnus croisés dans la rue. 

Signification des couleurs

Les couleurs utilisées ont chacune une signification particulière.


Le rouge est associé à la déesse Durga et représente la pureté, le mariage, la fertilité et l'opulence.


Le bleu représente le pouvoir et la vie. 
C'est la couleur du dieu Krishna.


Le vert est porteur de bonnes nouvelles puisqu'il représente un renouveau, l'harmonie et la joie...


Le jaune, dont la poudre est faite à partir de curcuma, a des propriétés de guérison. C'est aussi un symbole de sainteté.

Après avoir aspergé sa victime de peinture, il est d’usage de s’exclamer « Bura Na Mano, Holi Hai ! » (« Ne soyez pas fâché, c’est la Holi »). La journée est placée sous le signe de la fête : tout le monde s’amuse, chante et danse sur les sons de Bollywood. C’est aussi l’occasion de déguster des mets délicieux spécialement préparés pour Holi et d’avaler quelques gorgées de thandaï, ce mélange de lait glacé, d’amandes, d’épices et de cannabis ! 

Le soir, lorsque le calme est revenu, les habitants rendent visite à leurs proches et à leurs amis. C’est un moment propice à l’échange de vœux et de cadeaux. Les familles partagent ensuite un copieux repas et veillent jusque tard dans la nuit. Dans certaines régions de l’Inde, les célébrations de Holi continuent pendant une semaine.


Une fête aux multiples vertus

Du Nord au Sud de l’Inde, – et même dans les communautés indiennes à l’étranger, comme au Népal, à Maurice ou même Rotterdam –, hindous et non-hindous se retrouvent pour fêter Holi. Cette fête revêt une dimension symbolique puisque pendant quelques jours les barrières sociales tombent, et hommes et femmes sont égaux. 

Le festival des couleurs rassemble toutes les castes sociales. Holi a un puissant esprit fédérateur : l’arrivée du printemps est l’occasion de pardonner à ses ennemis et de manifester son amour à ses proches et ses amis. 

Holi est également appréciée pour ses vertus « médicales ». En effet, les Indiens, soutenus par les théories des biologistes, croient à l’action purifiante de la coloration utilisée dans la peinture, qui, une fois répandue sur le corps, pénètre dans les pores. Le contact entre la coloration et les pores aurait pour effet de renforcer les défenses naturelles du corps et de l’embellir. 

Holi est aussi l’occasion d’un grand nettoyage de printemps. Les maisons sont nettoyées, la poussière balayée et les bactéries éradiquées. Vive la vie en couleurs !


Que les couleurs inspirent 
votre journée et votre vie!!

Source: Le Petit Routard
Photos: https://www.google.fr/amp/s/phototrend.fr/2016/03/holi-15-photos-a-couper-le-souffle-du-festival-des-couleurs-en-inde/amp/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire